Konrad Lorenz, Pionnier du ‘Rewilding’


Konrad-Lorenz.jpg
Konrad Lorenz en 1970


Konrad Lorenz, Pionnier du ‘Rewilding’
Lothringer kultur kreis - Cercle culturel Mosellan


Konrad Lorenz (M 1903 – Y 1989) est considéré comme le fondateur de l’éthologie (la science du comportement animal). Il obtint en 1973 le Prix Nobel de Physiologie et de Médicine pour ses travaux.

Il démontra que le processus de civilisation des humains présentait de nombreuses similitudes avec celui de la domestication des animaux. Dans les deux cas, Lorenz expliqua que le résultat est un déclin génétique et la disruption du « comportement instinctif », menant à la dégénérescence, à la reproduction indiscriminée et à une éventuelle extinction de l’humanité.

Il participa également à la formulation d’un programme d’eugénisme dont le but était la « re-primalisation » de la nature humaine, pour débarasser les hommes modernes des dégénérescences génétiques qui sont le produit de la civilisation urbaine.

Ce concept de re-primalisation (par la nourriture, les activités physiques, la force mentale et les valeurs spirituelles) connait depuis quelques années un renouveau, principalement aux Etats-Unis, sous le terme de ‘rewilding’. Le célèbre ‘Régime Paléolithique’ est un exemple de cette tendance.


‘Verhausschweinung’ et Re-primalisation

Konrad Lorenz approuvait la vision des anciens Grecs selon laquelle “un bel homme ne peut jamais être réellement mauvais et un homme laid ne peut jamais réellement être bon.

En 1936, il rencontra celui qui allait devenir son grand ami et collègue, Nikolaas Tinbergen. Ensemble, ils étudièrent d’abord les oies – sauvages, domestiques et leurs hybrides.

Les oies domestiques avaient perdu la plupart de leurs instincts de survie et de vie sociale, alors que les hybrides eux présentaient de nombreux troubles du comportement qui les empêchaient de fonctionner en groupe.

A la suite de ces analyses, Lorenz commenca à suspecter que « des processus analogues de détérioration pourraient être à l’oeuvre dans les populations humaines. »

Cette observation des hybrides d’oiseaux mena Lorenz à conclure que la « domestication » des humains par la vie sociale des 3000 dernières années, ainsi que le métissage entre les différentes races humaines pourrait aussi causer des effets dysgéniques.

Il lista l’ensemble des charactéristiques physiques similaires qui sont causées à la fois par la civilisation humaine et la domestication des animaux: têtes rondes, membres raccourcis, ventre proéminent. Il créa un terme pour décrire ce phénomène de transformation: la Verhausschweinung (« cochonnisation domestique »).


Lorenz-rewilding.jpg
Croquis par Konrad Lorenz montrant la dégénération due à la domestication des espèces sauvages


La Période du Reich

Lorenz rejoint le NSDAP in 1938. Il devint rapidement membre du Rassenpolitisches Amt der NSDAP (Bureau de la Politique raciale) et proposa un programme d’eugénisme qui excédait même la dimension des plans envisagés par Himmler.

En 1941 il fut recruté dans la Wehrmacht. Il affirma après la guerre n’avoir voulu être qu’un mécanicien pour les motos de la Wehrmacht, mais au lieu de cela avoir été assigné par le Rassenpolitisches Amt en tant que psychologue militaire pour conduire des études raciales sur les populations du Reichsgau Posen sous la direction de Rudolf Hippius (M 1905 – Y 1945), un pionnier de la Völkerpsychologie et responable de la germanisation des Territoires de l’Est.

Lorenz recommandait l’“extermination des peuples éthiquement inférieurs” et mena des études sur les enfants issus de mariages entre Allemands et Polonais. L’objectif était d’étudier les charactéristiques psychologiques et raciales des Mischlinge Allemands-Polonais afin de déterminer s’ils devaient ou non être autorisés à se reproduire.

Lorenz pensait en effet que les humains pouvaient être élevés pour atteindre non seulement un idéal physique, mais aussi un idéeal éthique. Il soutenait que non seulement ceux avec un physique « domestiqué » ne devaient pas être autorisés à se reproduire, mais également tous ceux qui possédaient des instincts « domestiqués ».

Ceux sélectionnés pour la reproduction en revanche, ne formeraient pas seulement une race maîtresse, mais une espèce à part d’êtres hautement instinctifs et aptes à la survie. Ses notions de la pureté raciale correspondaient ainsi aux conceptions national-socialistes du retour à une vigueur primordiale, ou une nouvelle race avec des qualités de prédateurs aurait la capacité instinctive de dominer leur écosystème.

Après la guerre, Lorenz continua ses analyses, bien que sous une forme plus codée. Il nia longtemps avoir été membre du Parti, jusqu’à ce que son appartenance y fût plus tard révélée. Il nia également avoir été antisémite, jusqu’à la révélation de sa correspondance dans une séries de lettres à son mentor, Oskar Heinroth (M 1871 – Y 1945).


Vie privée

Pendant les dernières années de sa vie, Lorenz soutient le Parti Vert autrichien. Il prédit aussi la relation entre l’économie de marché moderne et la menace de catastrophes écologiques majeures telles que nous les connaissons aujourd’hui. Dans son livre de 1973, Civilized Man’s Eight Deadly Sins (qui est entre temps devenu une des références du mouvement de la Permaculture), il décrit ces menaces.

Ses vues sur ce que nous appelons aujourd’hui le ‘rewilding‘ furent soutenues par le millionaire britannique John Aspinall (M 1926 – Y 2000) qui devint riche en gérant des salles de jeu et qui dépensa ensuite son argent dans des zoos privés ou il élevait tout particulièrement des tigres sauvages.

Aspinall pensait que l’espèce humaine actuelle était “de la vermine” et annonca que les problèmes de la population britannique pourraient être réglés par un “génocide bénéfique”. John Aspinall était un supporter ardent de l’eugénisme hitlérien et fut également un des soutiens du pouvoir Blanc en Afrique du Sud.

Il décrivait sa troisième femme comme “un parfait exemple de la femelle primaire, prête à servir le mâle dominant et à rendre sa vie agréable”.


John-Aspinall.jpg
John Aspinall (M 1926 – Y 2000)



Professeur Z

Auteur : Professeur Z

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

1211 lectures


À voir également

Heraklès.jpg

Heraklès - 5 raisons de devenir balèze

5 raisons de devenir balèze 1 - Reprendre confiance en soi La muscu a permis à beaucoup de jeunes...

Lire la suite

Clélie de Lesquen.jpg

Clélie de Lesquen et la réémigration

Clélie de Lesquen et la réémigration Les 848 cheminots d'origine marocaine ont été discriminés dans...

Lire la suite

Alain Soral : les révélations de Christelle, accusatrice de Tariq Ramadan

Complot juif, “taqîya”, Alain Soral : les révélations de Christelle, accusatrice de Tariq Ramadan...

Lire la suite

christians israel.jpg

Trump : la puissance des sionistes chrétiens, évangéliques ou autre, aux États-Unis

La récente manifestation du « syndrome de Jérusalem » de Trump met en évidence, avant tout, la...

Lire la suite

Ils veulent tuer les Blancs

Ils veulent tuer les Blancs Article de Roosh V, auteur de multiples guides de séduction et de...

Lire la suite

Avons-nous besoin des juifs ?

Avons-nous besoin des juifs ? J’ai toujours apprécié l’histoire médiévale. Jacques Attali aussi,...

Lire la suite

Commissaire UE : « Aucun coin de l’Union européenne n’échappera à l’immigration de masse »

Commissaire UE : « Aucun coin de l’Union européenne n’échappera à l’immigration de masse »...

Lire la suite

Racial Feeling - Christianisme et racialisme, même combat ?

Racial Feeling Christianisme et racialisme, même combat ? Un christianisme identitaire ? Fidèles au...

Lire la suite